Quelques témoignages intéressants

Nathan C.

Sa mère nous a rapporté que « Nathan est passé de 18 à 40% en connaissances générales en maths très rapidement puis a continué à progresser pour atteindre la barre des 60%. Il a eu 80% en résolution de problèmes, auparavant il était en échec. Il a passé ses sciences pour la première fois de sa vie avec 63% au lieu habituellement de 28-30%. Il est en pleine transformation physiquement et psychologiquement, notamment son apparence physique a changé ainsi qu’au niveau de ses relations interpersonnelles, il parle davantage de ses sentiments et entretient des conversations plus profondes. »

Mylan B.

Élève TDAH prenant une médication depuis quatre ans et présentant, malgré tout, de grandes difficultés quant à l’autonomie dans l’organisation, la gestion du temps et de l’horaire. Sa mère nous a rapporté que « Mylan démontre maintenant une pertinence suffisante des idées, un vocabulaire plus riche, en orthographe il accorde beaucoup mieux et sa calligraphie a débloqué. En lecture, les résultats se sont stabilisés dans les 70%. Au niveau de l’organisation, il n’oublie plus rien, il écrit maintenant ses devoirs, il fait son ménage par lui-même !!!! ».

Zacharie C.

TDAH sévère, difficulté en écriture, organiser son texte et trouver des idées et en maths difficulté de résoudre des problèmes à plus de deux étapes. Les parents nous ont rapporté que « dès la première semaine de suivi COGMED, Zacharie a fait une production écrite qui a été la meilleure à vie. Vers la cinquième semaine, il a eu un 100% dans une résolution de problèmes avec plusieurs étapes. »

Émylee H.

TDAH médicamenté, résultats faibles, en maths résolution de problèmes difficile, beaucoup de fautes en écriture et compréhension de lecture difficile. Ses parents nous ont rapporté que « suite à COGMED, dès la cinquième semaine, Émylee a obtenu 75% en écriture et la même note en résolution de problèmes. »

Rose M.

TDAH médicamenté, dyslexie/dysorthographie, mémoire de travail déficiente. Ses parents nous ont rapporté que « suite à COGMED et une rencontre de plan, maintenant Rose est en voie de réussite. Elle a obtenu une mention d’honneur en français et elle a réussi ses examens des matières de base de fin d’année. L’expression écrite s’est beaucoup améliorée, elle fait des phrases plus fluides, moins saccadées. »

Manon M.

Pour ce qui est du programme Cogmed que Rosalie fait actuellement, je dois avouer que ce programme donne la chance à Rosalie de réaliser comment travailler avec sa mémoire. Tout les exercices lui demandent beaucoup de concentration et, par le fait même, elle réalise que la concentration est majeure lors des moments importants. Pour ce qui est des autres résultats, Rosalie vient de réussir un examens de mathématique (75%), nous croyons que la remédiation a fait une différence car ses résultats dans le passé étaient moindres.

Rosalie m’a fait part qu’elle semble reconnaître que son attention en cours est meilleure. Reste à voir pour le reste, comme elle n’a pas terminé encore la remédiation.

J’apprécie énormément l’aide de M. Nicolas Huot dans cette exercice, car il nous permet de bien comprendre et saisir le but de ce travail. Il comble parfaitement nos attentes et il suit de près Rosalie avec ses encouragements et ses explications qui permettent à Rosalie de continuer d’y croire.

Comme nous sommes à quelques jours de terminer la remédiation, nous croyons que celle-ci améliorera grandement la mémoire de travail de Rosalie. Je n’hésiterai pas à recommander la remédiation à qui que ce soit.

Rose D.

Nous voudrions souligner que Rose qui n’était pas toujours enchantée de faire des exercices de maths, elle en raffole maintenant. C’est comme s’il lui manquait une connexion pour imbriquer les notions simples à un gros problème de mathématique. Suite au programme de remédiation Cogmed, il y a eu un déclic après quelques temps. Ayant déjà une bonne méthode de travail, les notions sont devenues plus claires. Il ne faut jamais arrêter de revoir les anciennes notions et avoir un cadre d’étalement du travail. Rose vit aussi une estime d’elle grandissante.
Merci encore de votre si précieuse collaboration.