Le TDAH ne vient très souvent pas seul.  En effet, aider un élève qui a un TDAH c’est aussi travailler sur ce que l’on appelle les comorbidités. C’est ce qui accompagne le trouble d’attention et qui complexifie l’intervention.  Comme intervenant, il faut prêter attention à ces troubles qui surviennent et qui rend le pronostic de succès plus improbable.

 

 

  • extrait de  »TDAH mon amour, Radio-Québec